Les Archives Tintin (Atlas), vol. 1 – Le Secret de la Licorne

J’ai eu la surprise de découvrir, en rentrant le 29 janvier au soir, une enveloppe cartonnée aux couleurs des « Editions Atlas » posée sur le pas de ma porte. Il avait plu toute la journée… autant dire que l’enveloppe était complètement trempée.

Enveloppe Atlas

Enveloppe Atlas

Dans l’enveloppe, le premier volume de la collection « Les Archives Tintin »: heureusement le blister avait protégé l’album – à l’exception d’un coin qui avait pris l’humidité. Mais après deux heures de séchage il ne restait qu’une très légère auréole à peine perceptible, l’album est donc en bon état. Ouf ! En tous cas, je ne remercie pas notre facteur, très négligeant avec les colis qui lui sont confiés.

La petite boîte en carton contenant la figurine était, elle, miraculeusement préservée de l’humidité. Je ne m’explique toujours pas comment. En revanche, la boîte a été légèrement écrasée par l’album dans l’enveloppe.

Si Atlas envoie chaque album de la collection dans une simple enveloppe cartonnée, donc sans protection contre les chocs, il risque d’y avoir quelques retours pour « envoi abîmé ». Mais j’imagine que, vu le prix symbolique de ce premier envoi (EUR 4,90 – frais de port compris), je peux difficilement exiger d’Atlas un emballage « de luxe » et je peux espérer que les envois au prix plein se feront dans de meilleures conditions.

Le Crabe aux pinces d'or (Album Tintin de 1941)

Couverture d’album Tintin de 1941

Intéressons-nous à présent à l’album (la figurine étant sans intérêt à mes yeux, malgré sa valeur de 8-9 euros dans le commerce). Ma première impression est celle d’un bel objet, à la finition soignée. La couverture toilée est d’excellente qualité. La tranchefil (broderie de soie placée en bas et en haut du dos d’un livre afin d’en consolider les extrémités) est de la même couleur que la toile de couverture.

A l’avant : le titre de la collection « LES ARCHIVES TINTIN », la signature « Hergé », le titre de l’album, le logo des éditions moulinsart. Une vignette reprenant l’illustration de la couverture normale est enchâssée sur la couverture, rappelant la mise en page des couvertures des années 1930-1940. Sur la tranche: la signature « Hergé », le titre de l’album, le logo des éditions moulinsart. Et à l’arrière, le logo des éditions moulinsart et celui des éditions Casterman. Toutes les inscriptions sont marquées à chaud, ce qui donne un agréable effet de relief.

Pages de garde

Pages de garde

Les pages de garde sont de couleur gris foncé, avec des personnages en réserve blanche. A l’exception de la couleur, ce sont les pages de garde utilisées dans les albums Tintin entre 1937 et 1958. Ca change du papier peint à rayures bleues avec sa galerie de portraits que l’on trouve dans les albums « classiques » dans leur édition contemporaine.

Le papier utilisé pour l’impression est du « Condat matt Périgord 135g/m2 ». Ce qui donne une sensation de « papier épais et solide » lorsqu’on feuillette l’album. La mise en page de la préface et de la postface est moderne, soignée et aérée.

L’album est accompagné d’une figurine Tintin :

Figurine Tintin accompagnant l'album "Le Secret de la Licorne"

Voici ce que contient exactement l’album.

JOURNAL 1942-43 (pp. 5-7)
ÉDITORIAL – SUR LE FRONT RUSSE : L’ARRÊT – SUR LE FRONT D’ÉGYPTE ET DE LYBIE : L’ARRÊT – DÉBARQUEMENT AMÉRICAIN EN AFRIQUE DU NORD – DÉPORTATION DE JUIFS ET EXÉCUTIONS D’OTAGES – ALGER CONTRE LONDRES – ÉCHEC À DIEPPE – IL N’Y A PLUS DE ZONE « NONO » – GUERRE DU PACIFIQUE : PREMIÈRE OFFENSIVE AMÉRICAINE – SUR LES ÉCRANS – INCURSION ALLEMANDE EN TUNISIE – LA MODE 42-43
LES SOURCES DE L’ŒUVRE (pp. 8-11)
TEMPS DE GUERRE… – LE CHÂTEAU DE MOULINSART
REVUE DE DÉTAILS (pp. 12-19)
PEU DE VÉHICULES AUTOMOBILES ROULENT DANS CET ALBUM – UNE COURTE HISTOIRE DU COSTUME À PROPOS DU CHEVALIER – LA LICORNE – LA DÉTERMINATION DU POINT DE L’ÎLE OÙ COULA LA LICORNE
LES SECRETS D’UNE CRÉATION (pp. 20-24)
N’ALLEZ PAS LUI CHERCHER DES PUCES ! – CHANTIER NAVAL – BRANLE-BAS DE COMBAT ! – HISSE, ET HAUT ! – UN CAHIER BIEN TENU – HERGÉ CHINEUR POUR MOULINSART – L’INVITATION AU CHÂTEAU
LES ACTEURS (pp. 25-37)
TINTIN (UNE AFFAIRE DE COUPE – TINTIN CHANGE DE PEAU) – MILOU – HADDOCK – DUPONDT (PERDUS – LE DUPOND DE JACQUES PRÉVERT – LES CONVENTIONS DU GENRE) – BARNABÉ – CHESTER – FILOSELLE – HADOQUE (PETIT PROBLÈME D’ONOMASTIQUE – POUR LES STUART ET LE ROI DE FRANCE – L’OUBLI) – LOISEAU (UN PHYSIQUE – … ET UNE SILHOUETTE) – NAVARRAIS – NESTOR (SACRISTIE – HUMEURS ET SURSAUTS) – PINSON – RACKHAM LE ROUGE (LUCIFER – LES MODÈLES) – SAKHARINE – PARMI LES FIGURANTS, NOUS REMARQUONS (DEUX BROCANTEURS – UN AGENT DE POLICE – LA CONGIERGE DU CAPITAINE – UN SERRURIER – UNE GOUVERNANTE – UNE DOUARIÈRE À MIRZA – DEUX LIVREURS) – IN MEMORIAM HOMMAGE AUX CONCIERGES
ANNONCES ET INÉDITS EN ALBUM (pp. 38-39)
L’ALBUM – LE SECRET DE LA LICORNE (pp. 41-106)
PENDANT CE TEMPS… HERGÉ (pp. 107-123)
CHRONOLOGIE HERGÉ 1942-1943 – LES AUTRES ACTIVITÉS (LA PRESSE – L’ÉDITION – ILLUSTRATIONS)
COLLECTIONNEURS ET COLLECTIONS (pp. 124-128)
COUVERTURES ET COTES DES DIFFÉRENTES EDITIONS DE L’ALBUM – BIBLIOGRAPHIE – EDITIONS ÉTRANGÈRES ET TRADUCTIONS RÉGIONALES

A noter que les pages de l’album sont numérotées séparément (page 1 à 62), ce qui permettra au passionnés de faire références à une planche sans risquer de se tromper – les numéros des pages étant identiques à celles des éditions « classiques ».

Dans l’ensemble, je suis très impressionné par la qualité et le contenu de ce premier album. Il n’y a aucun doute, c’est une très belle édition et je suis certain de m’abonner pour l’ensemble de la collection. Et si Atlas Belgique propose, comme en France, de prolonger la collection avec 5 albums Jo & Zette et 6 albums Quick & Flupke, je serai forcément preneur.

Le seul point négatif que je vois pour l’instant, c’est la fragilité de la couverture. Certes, la toile est du plus bel effet, mais c’est également une matière qui se salit très facilement. Je me suis donc résigné à recouvrir chacun des albums d’un film transparent non-autocollant afin de protéger la couverture.

Si moulinsart décide un jour de commercialiser ces albums dans les circuits de vente traditionnels, je suggère vivement de remplacer les couvertures toilées par de simples couvertures cartonnées mat, en conservant les couleurs des albums toilés, et en imprimant les textes et la vignette avec un effet « brillant » comme cela se fait beaucoup ces derniers temps.

En conclusion :

(+) Points positifs

  • Une édition luxueuse et soignée
  • Un grand nombre de bonus passionnants
  • Un prix honnête (en déduisant les frais de port et la valeur des figurines)
  • Les pages de l’album conservent leur numérotation d’origine

(-) Points négatifs

  • Reliure fragile (la toile, ça se salit très facilement)
  • Un emballage inadapté pour ce premier envoi

Le plus difficile sera de patienter jusqu’au prochain envoi !

3 réflexions au sujet de « Les Archives Tintin (Atlas), vol. 1 – Le Secret de la Licorne »

  1. Aller, j’ouvre le bal.

    Je trouve ta description des albums très complète.

    Bonne continuation pour ton blog que je suivrai régulièrement

  2. Bonjour
    Description des albums parfaite mais si jai bien compris
    Ils se sont tromper d envoie a la place du lotus Bleu ?

    Voilà sinon bonne continuation

Répondre à Tintinologue Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *